CMS

Accueil » Articles avec mot clef » Jeanne Moreau

Jeanne Moreau « L’enfant que j’étais »

(…) L’enfant que j’étais est méchante Pieds joints dans mon cœur, elle se plante Elle réclame, elle est violente Comment pourras-tu l’apaiser ? Toujours, elle se sent lésée Et veut bien plus que des baisers  L’enfant en moi est désarmante Elle veut être plus qu’une amante Et l’idée de la mort la hante Je voudrais […]

Mona Heftre « Le tourbillon »

(…) On s’est connu, on s’est reconnuOn s’est perdu de vue, on s’est r’perdu d’vueOn s’est retrouvé, on s’est réchaufféPuis on s’est séparé Chacun pour soi est repartiDans l’tourbillon de la vieJe l’ai revue un soir, aïe, aïe, aïeÇa fait déjà un fameux bailÇa fait déjà un fameux bail (…) Mona Heftre Paroles et Musique […]

Jeanne Moreau « India Song »

Chanson, Toi qui ne veux rien dire Toi qui me parles d’elle Et toi qui me dis tout Ô, toi, Que nous dansions ensemble Toi qui me parlais d’elle D’elle qui te chantait Toi qui me parlais d’elle De son nom oublié De son corps, de mon corps  Jeanne Moreau Paroles Marguerite Duras,  Musique Carlos D’Alessio. Musique du film éponyme  (1975), album réédité en 2009. […]

Jeanne Moreau « Le vrai scandale c’est la mort »

Le vrai scandale c’est la mort Les membres, la tête, le corps La destruction de l’innocence Le règne obscur de la souffrance Pourquoi mépriser, torturer ? Pourquoi s’acharner à tuer ? Tous ces hommes, ces corps si doux Ces lèvres chaudes, ces genoux Ces mains souples, ces pieds agiles Ces yeux graves, ces yeux rieurs […]

Étienne Daho et Jeanne Moreau « Le condamné à mort »

Le vent qui roule un cœur sur le pavé des cours, Un ange qui sanglote accroché dans un arbre, La colonne d’azur qu’entortille le marbre Font ouvrir dans ma nuit des portes de secours. Un pauvre oiseau qui tombe et le goût de la cendre, Le souvenir d’un œil endormi sur le mur, Et ce […]

Archives