CMS

Palatine « Paris – L’ombre »

Palatine Grand Paon de nuit 23 03 2018

 

Pas débonnaires, ensoleillée
Paris ma terre, m’a enterré
Où vont tes eaux, ensommeillées
Au goût amer, je l’ai goûtée
Paris, je suis Londres
La nuit je suis l’ombre
Tes pâles enseignes se réverbèrent, 
Paris je saigne dans tes artères
Tous mes défauts sont sublimés,
A ta lumière je suis ridé
Paris, je suis Londres
La nuit je suis l’ombre

Palatine

Paroles Vincent Ehrhart Devay, Musique Palatine. Extrait de l’album « Grand Paon de nuit » à paraître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives