CMS

Pomme découverte et Pomme tapie

Pomme (photo non créditée tirée de sa page facebook)

Pomme (photo non créditée tirée de sa page facebook)

Elle porte un nom de scène printanier, tout en fraîcheur et naïveté. Un peu trompeur aussi, tant ce genre de pseudo pousse à classer celle qui l’endosse dans la catégorie des chanteuses pour enfants. Tout faux dans les 2 cas : ses chansons s’adressent bien aux adultes et s’ouvrent sur univers mélancolique qui n’est que rarement primesautier.

De son vrai nom Claire Pommet, voici donc Pomme, 23 ans à peine. Découverte en 2017 avec son album A peu près, elle nous revient avec son deuxième disque dont elle a écrit et composé toutes les chansons et qu’elle a co-réalisé avec l’orfèvre Albin de la Simone.

Selon ses propres dires, ce volume 2 lui ressemble vraiment, l’artiste ayant pu s’affirmer davantage que lors de l’enregistrement de son premier opus. Moins de compromis et plus de caractère, pour un résultat qu’elle revendique à 100%. Une chose est en tout cas certaine : le disque est cohérent de bout en bout et révèle incontestablement une personnalité forte, qui aime arpenter les contrées de l’intime et du partage d’émotions.

Le titre de l’album résume son contenu : Les failles. C’est qu’effectivement, il sera question dans cet opus de vulnérabilité, de malaise, de timidité, d’amours déçues, de disparition… Le ton est donné dès le morceau d’ouverture, Anxiété, qui personnifie ledit sentiment : Je suis cachée au bord des larmes / Je suis la reine des drames / Tu comprends, tu comprendras / Comment t’y faire … Des paroles pas trop gaies sur une musique enlevée, le tout pour une chanson folk aux accents celtiques. Une belle réussite. Confirmation avec le titre suivant : Je sais pas danser, qui évoque l’angoisse de sortir de chez soi et de se comparer aux autres. Un morceau tout en retenue et sensibilité, qui touche au cœur sans artifices.

Les-faillesSont par la suite abordés l’envie de maternité (via PMA, l’artiste ne cachant pas ses préférences pour les amours féminines : Depuis que je n’ai pas le droit / Je veux un enfant dans mon ventre), la nature bienfaitrice et ressourçante (Les séquoias, jolie balade qu’on imaginerait bien chantée par Cécile Corbel), l’amour/amitié éternel (Pourquoi la mort te fait peur / Tu sais que toi et moi / Elle ne nous aura pas), l’espoir d’une vie meilleure (Soleil soleil)… Avant de conclure par la douce et sereine Une minute, chanson d’apaisement dédiée à sa grand-mère décédée : Viendras-tu te reposer / Sur mon épaule / Malgré tout le mal que j’ai fait / Je te propose / Une minute / Enlacées.

Les Failles est un beau disque de pop-folk, porté par des arrangements élégants, qui donnent de l’amplitude aux morceaux sans les noyer dans le grandiloquent. Il n’est certes pas interdit de songer à Barbara, à Françoise Hardy ou à Emily Loizeau, mais on tombe surtout sous le charme d’une artiste à la voix légèrement griffée totalement craquante, qui pêche parfois par l’obscurité de son propos mais qui se donne en toute honnêteté et se dévoile sans exhibitionnisme forcené. A l’image du dessin la représentant sur la pochette : une jeune fille encore; parée d’une singulière mèche blanche et de trois pupilles qui lui donnent un regard unique.

« J’aime les gens qui sont ce qu’ils peuvent », fredonne Souchon. En chantant ses propres failles, Pomme pourrait assurément reprendre ces mots à son compte.

 

Pomme, Les failles, Universal/Polydor, 2019. Le site de Pomme, c’est ici ; ce que NosEnchanteurs a déjà dit d’elle, c’est là.

Image de prévisualisation YouTube

Une réponse à Pomme découverte et Pomme tapie

  1. Rétrolien Albin de la Simone, Pagan Poetry « Elle aime » | NosEnchanteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives