CMS

Gaëlle Alba « Les Salines »

CLIQUER sur l’aperçu ci-dessous :
Image de prévisualisation YouTube
ALBA Gaëlle 2024 ©Céline Salin 500x500Sur la plaine saline traînent des vents sonores
Qui du matin au soir rugissent leur histoire
leurs odyssées marines, du couchant à l’aurore
Sur la plaine saline traînent des vents sonores.
Dans ce lieu isolé, à l’arrière des dunes
Ils rodent sous la lune, ils viennent s’enivrer
c’est ici que je viens, fréquenter ces voyous
Ils viennent de partout et ne dorment jamais.
Là, ces mauvais garçons, vagabonds du grand large
à terre se déchargent des sombres cargaisons
de leurs virées sauvages: des morceaux de tempêtes
des restes de naufrages, des voilures en miettes…

Gaëlle Alba

Paroles et Musique Gaëlle Alba. Inédit discographique. 

Photo d’llustration ©Céline Salin

Enregistré en Trio par Simon Luce, avec Gabriel Coquette à la guitare et Grégoire Brun à la contrebasse, lors du concert au Coquelicot de Fougères, le 28 février 2024.

Originaire du Cotentin entre terre et mer, vivant actuellement en Bretagne, Gaël Alba chante et s’accompagne à la guitare depuis l’adolescence. Après une licence de biologie et un diplôme en kinésithérapie, métier qu’elle exerce toujours à mi-temps en centres de rééducation ou hôpitaux, elle fait ses premières armes en public au Café-Concert rennais La Quincaillerie lors des  Goguettes d’Alexandre L’agodas, le célèbre colporteur de rêves breton, et ouvre pour Jacques Bertin (excusez du peu) à La Mézière en 2013.
Premier disque (à l’origine sous le nom de Tyto Alba), en 2016, « La Veilleuse », qui même s’il a été enregistré dans un garage, tient plus de la chanson poétique que du style du même nom, écoutez Cassiopée, enregistrée à Rennes en 2018. 
Une pandémie et un bébé plus tard, on a vu Gaëlle Alba à Barjac au Jardin des papotages en 2021, enceinte. C’est à ce petit être qu’est dédiée la merveilleuse chanson Le vaisseau que l’on voit ici enregistrée en juillet 2021 : « Ma nature est sauvage / Je serai coquillage / Je serai tout un monde / Je serai ta maison (…) À la lune opaline / Je serai chrysalide / Je suis enfant de l’eau / Je serai le vaisseau ». 
Image de prévisualisation YouTube

Puis on la voit à Agend’art à Lyon en 2022 en solo, au Festival Transat en ville à Rennes en août 2023, et donc à Fougères en 2024. 

Cet été Gaëlle Alba sera en solo à la Maison de la Poésie Le Figuier Pourpre au Festival d’Avignon pour deux dates aux Scènes de la nuit, les 19 et 20 juillet à 23h30, les deux dernières soirées du festival. Nul doute que son répertoire poétique, chargé de légendes, naviguant de terre en mer sous des cieux clairs, ses mélodies folk et sa voix agile du grave au cristallin sauront vous séduire. 

À suivre sur sa page facebook et son bandcamp

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives