CMS

-bat-, Omri Swafield « Ma ville est fatiguée »

Bat 2021 MaVille est fatiguée 363x363(…) Ma ville s’est endormie une histoire et au lit
On ne rêve plus du monde d’après,
regrette seulement celui d’avant et on serre les dents avec le présent
Ma ville est encombrée de places sans terrasses de cafés,
de trottoirs vides et de fantômes qui traversent sans regarder
Ma ville est déprimée et j’en connais déjà qui commencent à s’y habituer
Combien de nuits de fêtes défaites avant même d’avoir pu être imaginées
Ma ville est asphyxiée
Son feu est recouvert il n’y aura bientôt plus assez de souffle pour l’attiser
On dirait que l’on dort mais l’on bout au dedans (…)

-bat-, Omri Swafield

Paroles Baptiste Giuliano, alias -bat- et Omri Swafield, Musique  Charlie Maurin et -bat-. Inédit discographique.

Clip réalisé par Gustav Gentieu.

Le toulonnais Baptiste Giuliano, pianiste puis guitariste, s’est d’abord fait connaître comme accordéoniste au sein du groupe punk Les grosses papilles, puis en solo sous le nom de Bat point G, identifié à son accordéon, dans un mix rock-chanson, puis en trio sous le nom de -bat- avec violoncelle, batterie et nappes électro pour l’album .point. en 2019.
Ses recherches musicales et son désir de travailler en solo l’orientent vers encore plus de musique électronique, ajoutant à l’accordéon synthés et ordinateur qu’il pilote lui-même. Après une résidence au Collège de Besse-sur-Isole avec le soutien de Charlie Maurin de Tandem, la Scène de Musique actuelle du Var, il prépare un nouvel album, Quadrachromie, les « couleurs de quatre décennies de vie », dont la sortie a été repoussée à 2022 en raison de la crise. L’album comprendra de nouvelles thématiques et des chansons plus anciennes revisitées, telle cette CQFD qui rend si bien compte de l’absurdité de notre monde à travers ses sigles et acronymes tellement déshumanisés. Sujets percutants d’actualité, mots qui sonnent en slam comme en chanson mélodique, avec l’intention de faire bouger le corps autant que d’agiter les neurones. 

Ma ville est fatiguée est un titre un peu à part de l’album, qui s’est imposé lui-même sur des notes improvisées par Charlie Maurin en quelques heures lors d’une session studio. En chanté parlé, elle réunit -bat- et Omri Swafield pour la partie en anglais. Elle rend bien compte de l’état d’engourdissement physique et mental dans lequel nous a plongé la crise sanitaire en même temps que du lent déclin des villes vidées de leurs espérances humaines. Pendant le confinement -bat- a mis en ligne  plusieurs sessions en appartement ou concerts de 2019. 

« Ma ville est vidée de sa substance non essentielle de son essence existentielle »

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives