CMS

Accueil » Articles avec mot clef » Stéphane Zelten

Zelten : ce bonheur s’il en reste

Zelten : ce bonheur s’il en reste

Certes, cette image de vivarium, en guise de visuel pour illustrer le titre de ce cinquième album, n’est pas particulièrement une réussite mais, je vous le jure, ne saurait en aucun cas présager du reste, du contenu. Car on y retrouve ce Zelten qu’on aime, une voix presque en souffrance, éraillée, érodée, qui d’ailleurs charrie […]

Stéphane Zelten, retour de flamme

Stéphane Zelten, retour de flamme

Le titre de l’album vaut dédicace : À nos belles existences… Remarquez que, cohérence oblige, le précédent l’était En l’honneur des vivants. Revoici Stéphane Zelten, onze ans de scènes et quatrième album. Farouchement indépendant, « artisan d’une chanson francophone sans concession », celui qui est passé du théâtre à la chanson mène son art avec sérénité, en en […]

Stéphane Zelten « Pris dans l’orage »

Des voyages impossiblesQui n’en finissent jamais Toi tu marches sur un filDéjà prêt à tomberSi l’alcool te souritFais ta dernière prière Ton nom Malcom LowryEst tout près de l’enferPris dans l’orage, dans un naufrageAu ciel Pris dans l’orage, brut et sauvageTu traînesSur la route qui mène à l’autre rive Stéphane Zelten Paroles et Musique Stéphane […]

Zelten honore les vivants !

Zelten honore les vivants !

Ça a le délicieux goût d’une chanson littéraire et créative ourdie d’une sympathique variété pop-rock, avec une voix un tantinet érodée, des accents puisés dans d’intéressantes références, des réminiscences : de temps à autres, Stéphane Zelten nous fait songer à Bashung… Le nouveau Zelten est une des surprises alléchantes de la rentrée. Nous l’avions laissé il […]

Le bordel amoureux de Stéphane Zelten

Le bordel amoureux de Stéphane Zelten

Je viens de faire furtivement connaissance, aux Francofolies de La Rochelle, avec Stéphane Zelten, chanteur que j’ai chroniqué il y a quelques mois dans les colonnes du Thou’Chant, à l’occasion de ce très bel album qu’est Bordelo amoroso (rien que le titre résume le contenu). Retour sur cet opus : Certes, comme pour pas mal […]

Archives