CMS

Chanter du Picasso !

L'oeuvre méconnue de Pablo Picasso : la poésie ! (photo DR prélevée à la toile)

L’oeuvre méconnue de Pablo Picasso : la poésie ! (photo DR prélevée à la toile)

« Toutes lignes enlevées du tableau qui représente l’image de cette tête de jeune fille apparaît flottant autour blanc arôme des coups donnés à l’épaule du ciel orgueil blanc fromage coquelicots vin blanc frit tirs aux pigeons du fifre blanc cri jaune des fouets réfléchis par le vol d’une hirondelle sur l’œil du lait mauve ortie cheval ailé… »

Je compte sur les doigts de ma main. Un, il fut peintre ; deux, il fut sculpteur ; trois, graveur et, quatre, céramiste. Reste le cinquième doigt : Pablo Picasso fut aussi poète, le saviez-vous ? En un quart de siècle, il a même écrit pas loin de 350 poèmes et, pour faire bon poids, quelques oeuvres théâtrales.

Si Bernard Ascal (compositeur, chanteur et directeur de collection chez EPM où il succéda à Marc Robine) ne s’était pas mis en tête de l’interpréter, nous ne le saurions pas vraiment, sauf à tout savoir de l’auteur de Guernica et des Demoiselles d’Avignon, à le connaître sur le bout des doigts…

Mise en page 1« Il s’agit de la face la plus méconnue de cet artiste d’une exceptionnelle fécondité. Force est de constater que Picasso n’a pas facilité l’accès à ses poèmes. Faisant fi des règles conventionnelles, il a supprimé la ponctuation, aboli la structure classique des phrases, usé des chevilles linguistiques – prépositions, conjonctions et autres – de manière à brouiller tout possibilité de sens univoque, accumulé et/ou juxtaposé des mots si étrangers les uns aux autres que l’analyse en est rendue difficile » nous instruit Bernard dans une nécessaire préface qui nous aide, un peu, à entrer dans l’inconnu. Ascal poursuit : « Picasso jongle avec les mots, avec tous les mots – ceux du peintre, de la cuisine, de la femme, de l’amour, de l’espace. C’est bien souvent in extremis qu’il les rattrape, le sol n’est plus qu’à quelques centimètres mais le poète est là et les mots rebondissent à nouveau entre ses paumes, les mots jaillissent pour un nouvel envol. »

Pour passer de poème à chanson, il convient que les mots épousent des notes. Bernard Ascal a écrit les partitions, légèrement jazzies. Lui et Cécile Charbonnel assurent l’interprétation.

Loin de n’être qu’une curiosité discographique, le résultat est intéressant, particulier et probant, qu’on écoutera sans doute en feuilletant un livre d’art, sur Pablo Picasso il va de soi. 26 poèmes sont ainsi passés à la rubrique « chanson ». Dans le même boitier, un second cédé recueille « 126 réflexions de Picasso sur l’art, la création, l’engagement politique et la vie ».

Pablo Picasso, poèmes et propos, EMP, 2013.

4 Réponses à Chanter du Picasso !

  1. Norbert Gabriel 22 juillet 2013 à 10 h 40 min

    Alors ça ! On en apprend à tout âge … Ce qui m’étonne le plus, c’est qu’avec tous les artistes de toutes disciplines qu’il a fréquentés, personne ne semble avoir décélé cet aspect de sa création…

    Répondre
  2. Danièle Sala 22 juillet 2013 à 12 h 40 min

    Un poème de Picasso :

    « d’odeurs qui se griffent cris de fumée piquant au cou les cris qui
    cuisent dans la chaudière et cris de la pluie d’oiseaux qui inondent la mer qui ronge l’os et se casse les dents en mordant le coton que le soleil puise dans le plat que la bourse et la poche cachent dans l’empreinte que le pied laisse dans le rocher »

    Pablo Picasso (1881-1973) – Songe et mensonge de Franco (1937)

    Répondre
  3. soleille 23 juillet 2013 à 20 h 14 min

    J’ai entendu dire ses poèmes lors d’une soirée théâtrale. Bravo à qui sait les chanter.

    Répondre
  4. chevereau 26 juillet 2013 à 8 h 51 min

    J’ai hâte d’en lire et d’en entendre !
    L’art total…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives