CMS

Histoire d’Ange heureux

Ange (photo DR)

Ange (photo DR)

Ce fut le 6 octobre 2017 à Sausheim, dans le Haut-Rhin. Un silence à y entendre un ange chanter… Une salle pleine pour un enregistrement dans les conditions d’un studio. Ange y gravait son nouvel opus, son 44e en pas loin de 50 ans. A l’origine, une phrase de Prévert, « Et si on essayait d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple ? », qui sonne presque comme une évidence mais se heurte chaque jour à la réalité d’un monde de plus en plus anxiogène.

Alors, avec l’art qu’on lui sait, Christian Descamps, le patriarche, s’est mis à écrire, la tête et la plume trempées dans le soleil, comme celui du cyclope de la pochette, au regard inquiet. Jour de chance pour un poète en mal de rimes. Du soleil et du rêve, de la lumière et des sentiments. De la sagesse, surtout. Si l’histoire d’Ange n’est pas faire d’un seul trait, d’une seule ligne musicale, on retrouve ici comme l’âge d’or du groupe, des temps héroïques d’Emile Jacotey et de Par les fils de Mandrin. Le rock s’y fait pur lyrisme pour s’accoupler à d’amples vers, des odes, des suppliques, qui convoquent les saisons et les éléments, les Sens et jouissances, saveurs des corps et odeurs de la chair, envies et sentiments « par derrière et dans le vent ».

image« Heureux comme un poisson dans l’eau / Avec presque rien, on a presque tout / Avec presque tout, il suffit d’un rien / Juste un peu d’envie sous la lune ».

Cet album est le prélude d’une tournée de deux ans qui vient tout juste de débuter. Deux années qui porteront Ange à son demi-siècle, fait rare pour un artiste, fait unique pour un groupe, même si le personnel de cette formation a beaucoup changé, même s’il y eut des hauts et forcément des bas, des périodes moins inspirées, des ruptures, des temps d’arrêt. Descamps n’a pas encore dit sa dernière chanson, menant avec poésie et grand talent sa grande œuvre dans ce qui est déjà une incontournable légende de la scène. « A tort ou à raison, j’écris ma vie, j’écris mes chansons / Et sans compromissions, je me dévoile au fil des saisons ».

 

Ange, Heureux, Art Disto/L’Autre distribution 2018. Le site d’Ange, c’est ici ; ce que NosEnchanteurs a déjà dit d’eux, c’est là
Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives