CMS

Bigflo et Oli, l’étoffe des grands

Bigflo et Oli en concert (captation d'écran)

Bigflo & Oli en concert (captation d’écran)

Liège, Place Saint Lambert, 14 septembre 2019,

 

Entre quinze et vingt mille. C’était, paraît-il, le nombre de personnes présentes sur la place principale de Liège ce samedi soir, pour applaudir Bigflo et Oli. Même s’il s’agissait d’un concert gratuit, cela donne une idée de la popularité des frangins. Un succès tous azimuts d’ailleurs, tant le public était varié : beaucoup d’enfants et d’ados, mais également leurs (grands) parents. N’en déplaise à Oli, qui nous a gratifiés d’un portrait plein d’humour du « papa forcé de venir pour accompagner son gosse », c’est de son plein gré que cette foule énorme est venue, les paroles aux lèvres et des fourmis dans les jambes.

Le show débute fort, avec une vidéo montrant nos deux vedettes allant quérir quelques conseils pour leur spectacle auprès de Jamel, Michel Drucker (qui leur conseille de faire une entrée en hélico, comme Johnny !) et même Will Smith !!! Une bonne dose d’autodérision de bon aloi, idéale comme mise en bouche.

Le reste glissera tout seul. Dans un décor représentant une entrée de cinéma (film projeté : La vie de rêve, titre de leur dernier album), accompagnés de 3 musiciens et leur ami Wawad, beatboxer de haut vol, le duo dirige son affaire de main de maître. Devenus des pointures, ils bénéficient d’importants moyens techniques : projections vidéo, pyrotechnie, light show digne des plus grands… Du haut de leur jeunesse (26 et 23 ans), Bigflo et Oli gardent cependant les pieds sur terre, faisant preuve d’une maturité impressionnante. Leur plaisir de chanter est intact, malgré le tourbillon dans lequel ils sont projetés depuis 5 années, et le sourire qu’ils affichent est diablement contagieux. Loin d’être blasés, ils restent des gamins émerveillés, qui savourent chaque instant de cette aventure en remerciant le public qui les a menés là-haut. Touchée par tant de gentillesse non feinte, sans se faire prier, la foule chante, saute, danse, crie…, dans un moment de communion et de plaisir total. Alors, que demander de plus ?

Un plus, il y en a pourtant un. Bigflo et Oli ne sont pas seulement des meneurs de show hors pair, ils sont aussi des habiles auteurs-compositeurs. Leur musique s’est sensiblement éloignée du rap de leurs débuts, pour prendre de l’ampleur et toucher un public bien plus large. Grâce à leur sens mélodique, leurs chansons sont de celles qu’on retient sans peine. Usant du langage d’aujourd’hui, leurs textes sont soignés, faisant la part belle à l’humour et la tendresse, sans s’interdire la gravité et la poésie (découvrez à cet égard leur joli titre Sur la lune). Ils nous offrent des tranches de vie (Dommage, Mytho…), des histoires personnelles (Papa, Maman), des considérations sur leur vie de rappeur (Gangsta) ou de vedettes (La vie normale, La vie de rêve), des chansons de colère (Je suis) ou d’espoir (Promesses)… Un répertoire varié qui a su toucher les cœurs par sa simplicité directe et sa sincérité.

Semblables à un Grand Corps Malade, Bigflo et Oli ont endossé le manteau du grand frère bienveillant, donnant des leçons de vie aux enfants et ados sans être pontifiant. A l’instar d’un Orelsan, le cynisme en moins, ou d’un Stromae, sans le côté « star inaccessible ». Si Renaud débutait aujourd’hui, probablement prendrait-il le même chemin. On souhaite à nos deux frérots de vivre pareille histoire d’amour avec leur public.

 

Le site de Bigflo et Oli, c’est ici ; ce que NosEnchanteurs a déjà dit d’eux, c’est là. Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives