CMS

Accueil » Articles avec mot clef » Jipé Hes

Jipé Hes « Ne rien faire qu’aimer »

Comme il faudrait ne rien faire qu’aimer quand la vie brinquebale parfumée raffinée animale derrière les volets dans son chariot de printemps   Comme il faudrait manger les fleurs avant les fruits puis coudre ensemble les dernières loques de lumière en attendant la nuit avec une faim de ça au ventre   Comme il faudrait […]

Si tu ne vas pas au concert, le concert ira à toi [3]

Si tu ne vas pas au concert, le concert ira à toi [3]

Le confinement n’a pas bridé l’imaginaire de nos artistes, loin de là. Isolés dans la nature, ils chantent avec les oiseaux. Coincé(e) dans un appartement, c’est Juliette qui chante pour tous les Roméos du coin, ou Cyrano pour toutes ses Roxanes, renversant le principe de l’aubade. Seuls ils.elles s’accompagnent à la guitare ou au piano, […]

Jipé Hes « Un enfant assis »

  On ne fait le deuil que de soi- mêmeA chaque enterrementOn regarde en arrièreDans un miroir sans tain on se revoit gaminUn élan suspenduUne course arrêtéeLe regard égaré que l’on voit aux statuesTout au fond d’un jardinTout adulte est ainsiC’est un enfant assis  Jipé Hes Paroles et Musique Jipé Hes. Inédit discographique.  

Jipé Hes « Maux de terre »

J’ai des maux de terre et mal au monde La nausée le vertige le dégoût J’vomis sans comprendre au nom de Qui ni quoi ni qu’est-ce et jusqu’où ?Mal aux ventres des fillettes violées Mal aux gorges des hommes égorgés Mal aux tripes des femmes éclatées Où je tourne les yeux j’ai l’écran des famines […]

Jipé Hes « D’un pays loin de vous »

Je vous écris d’un pays d’un pays loin de vous J’ai mis des jours et des routes entre nous  Il me revient parfois du fond de la mémoire  La rumeur de la ville qui ne s’arrêtait pas Ni le jour ni la nuit ne s’éteignaient les lampes  Pas plus que les saisons ne bâtissaient l’année  […]

Archives