Aizac 2013 : Miravette plein les mirettes | NosEnchanteurs

Aizac 2013 : Miravette plein les mirettes

Nathalie Miravette et Jennifer Quillet (photo Pierre Bureau)

Nathalie Miravette et Jennifer Quillet (photo Pierre Bureau)

Son metteur en scène de mari, Pierre Margot, est dans la salle. Ça fait longtemps qu’il n’a pas vu ce Cucul. Culcul… mais pas que. Car l’ex-pianiste devenue foldingue de la scène est capable de bien pire. Et surtout le prouve en un spectacle radieux et jouissif, contagieux. C’est d’autant plus vrai que nous ne sommes pas dans les ors des théâtres parisiens, devant un parterre de vip, le gotha mondain des cultureux de Saint-Germain. Ici, c’est Aizac, petit festival sympa, salle communale rustique décorée d’affiches de ses collègues de chanson, toutes posées de guingois. Rien pour distraire l’attention : que la Miravette plein les mirettes ! Et, soyons honnête, sa complice de bêtises, son alter-egotte, la Jennifer Quillet, ici au piano, là à la trompette, parfois à la guitare naine ou au tambourin.

« Elle aime les chats / Le Nutella / Et les tutus / Les tutus roses / Les roses roses / Les choses menues… » Le répertoire de Nathalie Miravette est faussement naïf, faussement vieux aussi. Comme ces cires qui imitent le faux bois, suggèrent la patine vieille. Elle a dû creuser à la vrille dans ses chansons pour faire croire qu’elles étaient bouffées aux vers… On les connait ses complices faussaires, caftons-les, les Lods, Joyet, Sylvestre, Leprest et autres Morel (pas le Yul Brynner, l’autre : celui de la radio). Là, Miravette gonfle ses petits seins et se donne l’air de ces chanteuses à voix, et aux chansons osées, celles qui ont du corps, de la cuisse et des traces de coups, de ces mains mâles qui s’attardent sur la croupe tout en suivant au plus près le rondelé de la musique, se faisant la gamme jusqu’au bas du do. La chanson de Miravette est tactile, futile, malicieuse, frondeuse, féroce, délicieusement féminine… Ce n’est du reste pas un répertoire : c’est un collier. De perles qui alternent le vrai du faux, le futile du grave, la soumission du combat.

Longtemps condamnée par son geôlier Joyet à n’être que pianiste, c’est désormais en femme libérée (tu sais, c’est pas si facile…) qu’elle s’éclate en scène, l’irradiant (elle est radioactive, s’activant pour y passer), transformant les quelques planches sur lesquelles elle évolue en un cirque étonnant, époustouflant. Miravette n’a pas d’équivalent dans son art qui picore à toutes les saisons de la chanson. Là où elle passe, elle percute vos ouïes et vos rétines : ça laisse des traces pour toujours. Dire qu’à l’automne elle sera même disponible en dévédé, à volonté : du Miravette à haute dose sur la touche replay, doux Jésus ! Mais quand on aime, on compte pas. 

Le site de Nathalie Miravette, c’est ici. Ce que NosEnchanteurs en a déjà dit (toujours du bien !), c’est là. http://www.dailymotion.com/video/xnu2kl

8 Réponses à Aizac 2013 : Miravette plein les mirettes

  1. Norbert Gabriel 10 août 2013 à 11 h 51 min

    Ça y est, Kemper est tombé sous le charme de Nathalie, et de Jennifer (la vraie, pas la créature de la realtv) les irrésistibles muses qui lui ont inspiré cette envolée lyrico-amoureuse , et c’est bien fait … pour elles …

    Répondre
  2. Daniel.Teeshirt 10 août 2013 à 13 h 52 min

    Aaah ! Madame Margot ! http://www.youtube.com/watch?v=zuxMhzKeozo

    Répondre
  3. Danièle Sala 10 août 2013 à 16 h 52 min

    Pas difficile de tomber sous le charme de Nathalie Miravette ! c’est une enchanteresse …

    Répondre
  4. Nathalie Miravette 10 août 2013 à 18 h 20 min

    Salutations Michel ! Grand plaisir et de te voir l’autre soir et de te lire aujourd’hui… Mazette, triple mazette, tu m’en as fait rougir ! T’as lu ça ma Jennifer ? Bisous à toutes et tous !

    Répondre
  5. Duchesne Serge 10 août 2013 à 18 h 42 min

    On en devient tous « zinzin » de son « cul-cul mais pas que » Gaga vous dis-je des mirettes de Miravette.
    Glops glops.

    Répondre
  6. GIRARDOT Anne-Laure 11 août 2013 à 14 h 33 min

    Déçue de ne pas avoir pu être à Aizac vendredi dernier…je terminais le stage des Oiseaux Rares à Saint Julien Molin Molette avec Michèle Bernard, Elisabeth Ponsot, Claudine Lebègue et Hélène Grange sans oublier les formidables musiciens qui nous ont accompagnés toute la semaine et vendredi soir devant le public de la place au Six Fontaines…J’espère bien voir Nathalie, après de tels éloges ça accentue l’impatience, dans son spectacle après le bonheur de l’avoir découverte aux côtés de Bernard Joyet et dans carré de Dames à Rousson en juillet dernier. A quand un passage en région lyonnaise? Bel été!

    Répondre
  7. Martine Rigaud 11 août 2013 à 17 h 10 min

    La Miravette sera à Créteil le vendredi 6 décembre à 20 h dans son spectacle Cucul. Elle partagera le plateau avec son « ex-geôlier » Joyet. Sûr que ce sera une soirée d’enfer !!

    http://www.lacigaledecreteil.org

    Répondre
  8. Norbert Gabriel 12 août 2013 à 12 h 17 min

    La nuit m’a apporté une révélation: la mi-Ravette c’est pas une demi portion, c’est toujours triple dose: une chopine de Margot, une rasade de Quillet, une lampée de Joyet, un magnum de Miravette, quelques épices bien colorés, servez et resservez, on peut y aller sans modération …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives