CMS

Accueil » Articles avec mot clef » Marie d’Epizon

Pourchères 2019. Moitié Marie d’Épizon, moitié Barbara

Pourchères 2019. Moitié Marie d’Épizon, moitié Barbara

6 juillet 2019, La Chansonnade, Pourchères (07),   Ça fait longtemps qu’elle se produit en scène mais, va-t-on savoir pourquoi, son nom reste encore bien trop confidentiel. Lui offrir une programmation en vedette, ce samedi soir de festival, c’est lui reconnaître une valeur assez inestimable et c’est avoir raison. C’est sûr que Marie d’Épizon vient […]

Claud Michaud, entre Leclerc et le foncé

Claud Michaud, entre Leclerc et le foncé

19 mai 2017, salle des tilleuls à Viricelles (Loire),   Trois chansons pour fixer toute une soirée. La sirène de Lampedusa, de et par Marie d’Épizon, Le tour de l’Île, de Félix Leclerc, par Claud Michaud. Et Nantes, de Barbara, interprétée au pied levé par Marie d’Épizon et Claud Michaud, avec des tas d’imperfections mais […]

Marie d’Épizon, une sirène dans le bleu de la nuit

Marie d’Épizon, une sirène dans le bleu de la nuit

L’ami François Bellart nous a récemment entretenu de Marie d’Épizon, lors de son concert au festival Bernard-Dimey. Elle n’avait osé nous envoyer son nouvel album, cause que nous devions déjà en recevoir beaucoup. Ce qui est vrai, mais elle avait tort : il eut été dommage de ne pas s’en délecter. Depuis toujours, Marie d’Épizon aime la […]

Festival Dimey 2017. L’évidence d’une programmation féminine…

Festival Dimey 2017. L’évidence d’une programmation féminine…

4 mai 2017, Festival Bernard-Dimey, Nogent,    La première soirée du festival de Nogent a justifié l’affiche : à quelques exceptions qui confirment la règle, rien que des noms féminins. Pourquoi ? Sûrement, comme on l’a mentionné dans la cérémonie d’ouverture, parce que Bernard Dimey aimait les femmes (Yvette Cathiard, Dominique Dimey) – comme l’a […]

Roujan 2014 : histoires de femmes, de bonne fame

Roujan 2014 : histoires de femmes, de bonne fame

La désormais bourguignonne Géraldine Torrès, ex Face à la mer, bien que n’« ayant pas la gueule d’une tête d’affiche », s’est vu offrir une Carte blanche en ce festival Femme plurielle. Elle qui, par nature autant que par idéal, est déjà partageuse, ne s’est pas fait prier pour convier sur scène ses poteaux tels qu’Alee, Tiou, Jérome […]

Archives