CMS

Nathalie Réaux s’en est allée en 2020

Nathalie Réaux en Pagan Poetry, 2013

Nathalie Réaux en Pagan Poetry, 2013

Vous ne connaissez sans doute pas ce nom, Nathalie Réaux,  qui dira beaucoup à certains artistes. Mais vous connaissez certainement sa belle voix, qui a été utilisée en doublage, en voix off, parlée ou chantée, pour des publicités, Ushuaia, Vichy, la SNCF… Nathalie vivait de la voix, dont elle était coach, notamment auprès de Tcheky Karyo, Messiat ou Tom Poisson. Musicienne, elle composait, jouait de l’autoharpe, de la kalimba, des claviers.

Elle était la voix de l’ombre mais aussi de la lumière, tant sur scène elle rayonnait. Tous ceux qui l’ont rencontrée s’accordent à célébrer son empathie, sa générosité et son charisme.
Elle a longtemps comme choriste accompagné les voyageurs de la voix les plus inspirés, tels Claire Diterzi, Nosfell, Bernard Lavilliers pour l’album Baron Samedi, Radio Elvis, Christophe Miossec pour sa tournée 2014 Ici Bas Ici Même, puis l’album Mammifères, Katel, Yaël Naïm, Emmanuel Moire, ou Tom Poisson sur l’album Heureux comme les cerf-volants en 2016. Nous l’avions rencontrée donnant une répartie pétillante à Albin de la Simone.

Le titre de son projet en anglais, Pagan Poetry, était inspiré du nom d’une chanson de Bjork. Elle avait sorti son premier album, The unseen (l’Invisible), sept titres en 2013, une musique expérimentale et mélodique, où les instruments traditionnels rejoignaient les classiques, piano, cordes, cuivres et bois, et les plus contemporains, percussions et synthétiseurs, pour une ambiance magique. Elle a donné des concerts dans de nombreux lieux parisiens, invitée plusieurs fois à La passerelle.2, filmée par le Cargo.

Nathalie chantait en duo avec Lola Baï sous le nom d’Appelez-moi Madame pour des reprises chic et lounge, et préparait un album en français et en anglais. Le sort ne lui en a pas laissé le loisir, malgré un combat courageux contre la maladie qu’elle avait tenue à dévoiler, et c’est une grande peine pour ses amis artistes, ses proches et tout le monde de la musique.

Elle nous laisse un Wonderworld et une Another earth auxquels nous voulons croire malgré tout.

Dernier hommage le vendredi 21 février 2020 à 15h15 au crématorium du Mans. 

 

Les noyés, duo avec Tom Poisson
Image de prévisualisation YouTube
The unseen, concert
Image de prévisualisation YouTube
Le plaisir, les poisons avec Miossec
Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives