Tournus, Le goût des mots : la naissance d’un festival | NosEnchanteurs

Tournus, Le goût des mots : la naissance d’un festival

Hélène Piris (photo Sarah Cantaloube)

Hélène Piris (photo Sarah Cantaloube)

Et si nous tentions de voir les choses autrement, plus positivement ? Certes les vents sont contraires, les malheurs tombent comme à Gravelotte sur la chanson qui, ici, perd un festival, là, une salle ou une programmation sur les ondes.

Bien sûr La prochaine fois je vous le chanterai, bien sûr Les lundis du Vingtième Théâtre, bien sûr Le Limonaire (et au passage le décès de son emblématique patronne, Noëlle Tartier). Bien sûr Les Musik’Elles de Meaux et Alors Chante ! (tous deux menés par Danièle Molko, elle-aussi récemment décédée), ce dernier pour qui la fragile opération survie à Castelsarrasin fut un échec. Bien sûr…

Pascal Lamige et Adeline Jondot (photo DR)

Pascal Lamige et Adeline Jondot (photo DR)

Mais il y a quelques jours s’est déroulé dans la cité natale de Pierre Perret un nouveau car premier festival, Grain de sel (en fait, concocté en partie par l’ancienne équipe d’Alors chante !) avec une programmation intéressante, qui néanmoins se sent obligée d’aligner des locomotives pour exister, comme si c’était le seul calcul possible.

Mais dans quelques jours se tient, en Bourgogne, un autre festival, certes tout petit mais on naît graine avant d’égrener.

Chaque jour, pour des tas de raison (des subventions en moins, l’âge du capitaine…) des initiatives qu’on croyait être des acquis cessent d’exister. Et chaque jour d’autres naissent.

JEAN-CLAUDE BARENS : "QUE L'OISILLON FASSE SON NID EN TOURNUGEOIS" "Voilà plus de 25 ans que je me bats pour faire vivre notre langue à travers la chanson et la poésie. Serge Roussel, Président de l'association Le refuge des arts basée à Lalheue (71) m'a encouragé à créer un événement sur Tournus.  Lui, présente depuis deux ans, Les Rencontres de la chanson Française, pour continuer à faire entendre de manière vivante les Brassens, Ferrat, Barbara … tout ce patrimoine d'une chanson dite à textes. De mon côté, c'est la création ou la re-créationqui m'intéressent  davantage. Les deux manifestations  deviennent ainsi complémentaires et livrent une assez large palette où les mots sont au cœur  de la transmission. Cette première édition reste modeste, mais ne transige en rien sur  la qualité des propositions. En espérant que cet oisillon fasse son nid en Tournugeois. Le financement de ce type d’initiative est de type volontariste. L’association Le Refuge des Arts va apporter 1500 €, je vais en apporter autant. Pas d’argent public, pas de partenaires privés. Non, que nous les refusions, mais peu d’intérêt manifesté  pour une petite chose qui débute … Le pari réside dans une volonté commune, les partenaires essentiels étant le public qui apportera son droit d’entrée et les artistes qui font les efforts nécessaires pour que cela puisse se réaliser, tout en étant rémunérés avec un cachet décent. Une manière de montrer aussi, qu’il ne faut pas baisser les bras, et continuer à ouvrir des espaces d’expression, chaque fois que cela est possible."

JEAN-CLAUDE BARENS : « QUE L’OISILLON FASSE SON NID EN TOURNUGEOIS »
« Voilà plus de 25 ans que je me bats pour faire vivre notre langue à travers la chanson et la poésie. Serge Roussel, Président de l’association Le refuge des arts, basée à Lalheue (71), m’a encouragé à créer un événement sur Tournus.
Lui, présente depuis deux ans Les Rencontres de la chanson Française, pour continuer à faire entendre de manière vivante les Brassens, Ferrat, Barbara… tout ce patrimoine d’une chanson dite à textes.
De mon côté, c’est la création ou la re-création qui m’intéressent davantage. Les deux manifestations deviennent ainsi complémentaires et livrent une assez large palette où les mots sont au cœur de la transmission.
Cette première édition reste modeste, mais ne transige en rien sur la qualité des propositions. En espérant que cet oisillon fasse son nid en Tournugeois.
Le financement de ce type d’initiative est de type volontariste. L’association Le Refuge des Arts va apporter 1500 €, je vais en apporter autant. Pas d’argent public, pas de partenaires privés. Non, que nous les refusions, mais peu d’intérêt manifesté pour une petite chose qui débute… Le pari réside dans une volonté commune, les partenaires essentiels étant le public qui apportera son droit d’entrée et les artistes qui font les efforts nécessaires pour que cela puisse se réaliser, tout en étant rémunérés avec un cachet décent.
Une manière de montrer aussi, qu’il ne faut pas baisser les bras, et continuer à ouvrir des espaces d’expression, chaque fois que cela est possible. »

Du 8 au 11 juin à Tournus, Saône et Loire, ce sera Le goût des mots, jolie dénomination pour un festival. Au Cellier des moines comme à l’Auditorium-Musée Greuze, on fera fête à la chanson, la littérature et la poésie. Un petit festival pré-estival, avec un grand soin sur la programmation : Frédéric Bobin, Hélène Piris, Véronique Pestel, Monique Brun, Adeline Jondot et Pascal Lamige dans « Victor Hugo voyageur », tout est bon ici, y’a rien à jeter. Et une exposition de photos de Francis Vernhet ainsi qu’une conférence de Daniel Pantchenko (tous deux anciens de la revue Chorus).

Le goût des mots, au jour le jour

Jeudi 8 juin, Cellier des moines, 21 h, Adeline Jondot et Pascal Lamige das « Victor Hugo voyageur » (théâtre musical)

Vendredi 9 juin, 21 h, Cellier des moines : Véronique Pestel ;

Samedi 10 juin, 15 h 30, Auditorium Greuze : conférence de Daniel Pantchenko autour de Jean Ferrat ; 21, Cellier des moines : Frédéric Bobin ;

Dimanche 11 juin, 15 h 30, Auditurium Greuze : Monique Brun dans Léo 38 – Ferré a capella (d’après des entretiens et chansons de Léo Ferré) ;

Exposition Léo Ferré, Tourments et cris du cœur, réalisée par le photographe Francis Vernhet (ouverture des portes pour visites avant les spectacles à 20 h15 et le dimanche 11 juin de 10 h à 13 h.

Renseignements et réservations à l’Office du tourisme 03.85.27.00.20

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives