Jacques Higelin « Elle est si touchante » | NosEnchanteurs

Jacques Higelin « Elle est si touchante »

Higelin_Jacques- Higelin 75Elle est si touchante 
qu’autour d’elle tout chante 
l’amour de la vie 
Si belle et si charmante 
qu’autour d’elle tout s’enchante 

Elle est si sensuelle 
que mâles et femelles 
tombent en extase 
se pâment et se pavanent 
devant sa caravane 

Elle est si jolie, craquante et sexy 
que ces fans adorent 
qu’elle rugisse et qu’elle ose 
suggérer par ses poses 
la danse du lion 

Qu’est-ce qui la fait bondir 
sauter et rugir 

de colère ou de joie 
de rage ou de plaisir 

C’est l’âme arc-boutée 
entre terre et ciel 
qui fait vibrer ses ailes rebelles 
rebelles 

Elle est si touchante 
qu’autour d’elle tout chante 
la nuit comme le jour 
Et parfois si cruelle 
qu’on se flinguerait pour elle 

Elle est si vivante, 
drôle et désarmante 
qu’on toucherait du doigt 
ce qui vibre en elle 
la toute petite parcelle 
de l’âme universelle 

Elle est si sublime 
que c’est presque un crime 
de vouloir l’enfermer 
parfois 
entre mes bras 

Elle est si volage 
si libre et sauvage 
que la mettre en cage 
est juste impensable 

Moi j’aime comme elle est 
Comme je la crois 
Comme je la sais 

Jacques Higelin

Paroles et Musique Jacques Higelin. Extrait de l’album « Higelin 75 » (2016)

Voici notre dernier rendez-vous avec Higelin pour cet hommage (Rassurez-vous,  il y aura d’autres occasions de passer des vidéos !)
Le dernier album de Jacques Higelin, produit par Dominique Mahut, Edith Fambuena et Rodolphe Burger, a été enregistré au Studio Klein Lebereau à Sainte-Marie aux Mines en Alsace. Son titre est un clin d’œil à son premier album rock BBH 75. Nous ne disposons malheureusement d’aucune vidéo de ces titres, Higelin s’étant alors déjà retiré de la scène…en dehors d’une intéressante présentation par Jacques Higelin lui même. 

Depuis Je suis mort, qui dit, qui dit mieux de son premier album de créations personnelles, le Crabouif de 1971, Higelin chantait la mort qui fait que l’on est vivant. Cet album dès sa parution a fait l’effet d’un testament, et il est particulièrement touchant à écouter à présent, avec cette Liberté qui renâcle, Liberté de vivre, Liberté de mourir.
A côté de la douce chanson encore une fois dédiée à Izia, on y trouve cette longue déclinaison du temps qui passe déjà publiée en chanson du jour, L’Emploi du temps , le pied de nez à la mort et à la société J’fume , « Je tire ma révérence / Une dernière taffe / De provoc. », une ballade country de mauvais garçon  Lonesome Bad Boy :  « J’ai toujours rêvé d’être un gringo / Vivant de rapine / Chercheur d’or, chasseur de primes / Un vrai salaud ». Wanted, Higelin !
Les délires habituels se font encore plus sombres que d’habitude, souvent parlés, slammés plus que chantés, avec cette Loco loco, locomotive mais aussi jeu entêtant et funeste d’un rapeur  fou – « Casse-toi d’mes rails, connard ! ». Dérivent en anglais, en espagnol, en allemand : « Estrangers dans tous les pays, estrangers dans toutes les langues (…) Parler quoi/ Parler mondial / Parler musique / Par les gestes /Par la danse, par le chant / Parler avec les mains / Parler avec les pieds / parler avec les yeux ». Parce que Le monde est fou : « La camarde en tête de la parade / Mascarade, pétarade / Le fou rire est de rigueur », marche scandée carnavalesque finissant sur un « Couroucoucou…Paloma ! » (Court extrait ici )

Mais le pire, ou le meilleur c’est selon, c’est plus de 20 minutes d’« amour salaud », sur cette musique métallique même si non métalleuse, tournant en boucle, pleine de provocations, et de menaces : « Soudeur cannibale des forges de l’enfer / Je vais te broyer dans l’étau de mes bras / Te voler dans les plumes / Te violer dans l’écume » Docteur Higelin, Mister Crabouif ? Même pas peur…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives