CMS

Les noces d’or de Piton et Boutet

Jean-Michel Piton (photo Jean-Louis Chouteau) et Michel Boutet (photo non créditée)

Jean-Michel Piton (photo Jean-Louis Chouteau) et Michel Boutet (photo non créditée)

C’est peu dire qu’ils ont blanchi sous le harnais et sur le crâne, ces deux chanteurs-là. Qui se rencontrèrent fortuitement « dans la bonne ville de Cholet », il y a cinq fois dix ans. Portaient-ils alors des pantalons pattes d’éph, fredonnaient-ils L’Education sentimentale de Le Forestier ou Pour la fin du monde de Palaprat, on ne le sait. Toujours est-il que tous deux aimaient la chanson, l’un la pratiquant déjà (Boutet officiait régulièrement au bateau-lavoir de Nantes), l’autre n’étant pas loin de s’y mettre à son tour : « Je chantais en amateur. Ça veut aussi bien dire dans des groupes qu’à la chorale de ma commune dans les Mauges, aussi bien Brassens que Bécaud ou Aznavour ». Et fait-on pour meubler les longues et monotones soirées de Cholet ? On chante ! Ce qu’ils firent ensemble longtemps, en professionnels, de MJC en cabarets… « Ensemble, on a fait nos classes dans le grand Ouest ». De vers en couplets, l’amitié s’est amplifiée, cultivée plus fort encore avec l’engrais qu’est la chanson. Ici et là, dans le temps, ils se retrouvent, travaillent ensemble, créent même un spectacle en commun en 1994.

Qui donc des deux, a eu l’idée de fêter ce cinquantenaire, on ne le sait pas plus (les artistes ont de ces secrets…) toujours est-il que ça s’est fait en octobre dernier à Angers. Et que ce fut enregistré, d’où ce double CD.

Ensemble-et-reciproquementLe premier des deux disques, ce sont des trucs qu’ils chantaient jadis, sous Pompidou, l’un ou l’autre, parfois les deux ensemble : du Dautin, du Romann (ce Mariage insolite de Marie la Bretonne dont Tri Yann fit, par la suite, grand succès), du Haillant, du Caussimon, du Serizier. Et encore Léveillée, Brua, Rivière… Beau matelas de savoureux titres pour entrer en chansons.

Le deuxième disque c’est un peu, un tout petit peu, ce qu’ils ont fait depuis, chacun de leur côté, du Soulever la pierre de Piton aux Gardes-barrières de Boutet, de La Gosse de l’un au Putain de Maréchal de l’autre.

Avec eux, sept musicos, toute (Delphine Coutant, violoniste-paludière aux cheveux poivre sans le sel) et tous (Michel Duvet, Kentin Juillard, Jacques Montembault, Jean-Pierre Niobé, Tibo Niobé et Jean-Baptiste Noujaim) compagnons de route de nos deux héros.

Et l’appui du label EPM, éditeur en gros de chanson de qualité, on ne le dira jamais assez.

Tout ça pour certes un récital chanson, de belle tenue, surtout pour un rare concentré de beauté, mieux : d’émotion ! La salle était pleine comme deux œufs : autant dedans que, déçus de ne pas y avoir trouvé place, dehors. Des spectateurs d’un peu partout, de trente départements, de Belgique et de Suisse, pour vivre l’événement.

Pour les absents que nous sommes, que peut-être vous êtes, nous reste ce copieux double CD (vingt-six titres tout de même !) et la furieuse envie d’aller les rejoindre, les deux ensemble ou séparément.

 

Jean-Michel Piton & Michel Boutet, Ensemble et réciproquement, EPM 2023. Le site de Jean-Michel Piton, c’est ici ; celui de Michel Boutet, c’est là. Ce que NosEnchanteurs a déjà dit de Piton, c’est ici ; et de Boutet c’est là.

En bac le 24 mars mais dès à présent en vente sur le site EPM. Pour le commander, cliquez ici.

Michel Boutet « Les Gardes-barrières » : Image de prévisualisation YouTube

Jean-Michel Piton « La Gosse » : Image de prévisualisation YouTube

2 Réponses à Les noces d’or de Piton et Boutet

  1. babou 14 mars 2023 à 17 h 43 min

    Les deux potes ont puisé dans la fine fleur du patrimoine (Caussimon, Romann, Haillant, Dautin, Serizier, Léveillée, Brua…) ainsi dans leurs propres compositions un florilège d’excellence.
    Pour ceux qui n’eurent pas la chance d’être de la fête, écoutez ce superbe double album fleurant bon l’amitié.

    Répondre
  2. Gallet 16 mars 2023 à 17 h 12 min

    Magnifique projet que de transmettre la fine fleur de la chanson qu’on a trop négligée…d’autant plus qu’il n’y a plus que Dautin qui peut continuer sans faiblir !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>